All for Joomla All for Webmasters

LGFP – Infrastructures: Les stades toujours dans un état inquiétant

Les stades toujours dans un état inquiétant Pour une meilleure organisation du championnat dans l’équité et une bonne visibilité pouvant attirer des partenaires, la LGFP a besoin des stades de compétitions dignes de nom. Mais depuis plus d’un demi-siècle, c’est le stade du 28 septembre qui est le théâtre du déroulement de tous les grands évènements sportifs en Guinée. Même si ce stade résiste encore aux ‘’agressions’’ de la nature, il a aujourd’hui besoin d’un toilettage pour lui donner une autre image. Surtout au niveau de ses toilettes publiques. La mise à disposition du stade General Lansana Conté en 2019 et le stade de la mission une année avant, sont aujourd’hui un ouf de soulagement pour LGFP l’organisatrice du championnat national de ligue 1 et 2. Derrière, le constat est alarment…

Le stade annexe du 28 septembre, où se jouaient tous les matchs de la ligue 2 à Conakry depuis plus d’une décennie est dans un état de dégradation très poussée. Si fait que, aucune compétition sérieuse ne peut être organisée là.

stade_de_boke

Stade de Boké

La préfecture de Boké qui a deux équipes en ligue 1 notamment le CI Kamsar et le Wakriya AC, c’et le même constat. Le stade du 1er mai de Boké où l’équipe locale le Wakriya joue ses matchs, en dépit de l’état du terrain un peu accidenté et la poussière qui monte en tourbillon pendant les matchs, une partie de la clôture a cédé depuis. Ce qui ne garantit pas la sécurité du spectacle. Ni pour les joueurs encore moins pour les officiels. Le stade de l’Amitié de Kamsar hors usage depuis au moins trois saisons, obligeait le CIKamsar a joué ses matchs au terrain de Filima dans l’enceinte d’un lycée de la place. Le manque de terrain, une des raisons pour lesquelles le club de Kamsar a délocalisé ses matchs à Conakry a t-on-appris.

A Labé, c’est du pareil au même. Et pour n’est rien arranger de ce côté, (pour le stade El hadji Saifoulaye Diallo de Labé). La décision de l’équipe préfectorale, du Fello Star de Labé de jouer désormais ses matchs à Conakry, constitue un facteur qui inhibe l’entretien de ce stade s’il est bien aménagé peut permettre aux équipes de la région de jouer leurs matchs sur place. Pour ne pas se répéter, les autres stades de l’intérieur présentent presque la même physionomie. Pourtant le stade de N’Zérékoré, plus grand du pays après le stade du 28 septembre ne nécessite pas de gros investissements pour sa mise en service. Un stade disposant une tribune et des gradins.

Stade M'Ballou Mady Diakité de Kankan

Stade M’Ballou Mady Diakité de Kankan

La bonne nouvelle, c’est la mise à disposition du stade M’Ballou Mady Diakité de Kankan qui est désormais recouvert de gazon synthétique. Sans oublier la construction du stade d’entrainement et de compétition du Hafia FC. Certes l’indice du football guinéen s’est amélioré avec les bonnes performances du Horoya AC dans les compétions des clubs en Afrique, qui permet à la Guinée de figurer parmi les 12 meilleurs championnats du continent. Mais l’état des infrastructures sportives du pays de Chérif Souleymane constitue un talon d’Achille pour un championnat digne des grands championnats en Afrique, très attrayant. Alors, des efforts de part et d’autres devront être entrepris pour mettre en bon état, les infrastructures sportives en Guinée.

Chantier Stade du Hafia FC

Chantier Stade du Hafia FC

 

Sékouna Camara

Attachment

stade-kankan stade_de_boke

Leave a Comment

(required)

(required)